8 jours à Hong-Kong - beboyphotographies

8 jours à Hong-Kong

17/06/2014 : Ca y est je suis de retour de mon trip de 8 jours à Hong-Kong. Une fois de plus ce fut un voyage intense, plein de formidables souvenirs et de rencontres qui resteront gravés longtemps. Mais avant de commencer à tout vous raconter, j’aimerais revenir sur mon précédant voyage à HK réalisé en novembre 2012. J'y étais resté une semaine et à aucun moment nous avons eu du soleil, que du brouillard épais et de la pluie pendant tout le séjour. Vous vous doutez que j'ai donc gardé de ce trip un goût plutôt amer. Néanmoins j'avais pu ramener 2 photos que j'apprécie. C'était déjà mieux que rien lol. Après cette moisson très légère, je m'étais dit que je reviendrai à Hong-Kong à une meilleure saison, c'est à dire en été, entre juin et aout. Mes amis de HK m'avaient dit que c'était la saison idéale pour la photo puisqu'il y a de gros orages qui nettoient le ciel et laissent ensuite rapidement place à de belles éclaircies. Cette année je décide donc de tenter ma chance.

Les 2 photos que j'ai ramené en novembre 2012 :

Jour 0 et 1 - 7 et 8 juin 2014 : Le trip Hong-Kong, version 2014, démarre donc le 7 juin 2014. On y arrive en début de soirée. A l'aéroport n'oubliez-pas de prendre une carte sim pour votre téléphone. Ça coute environ 20 euros et vous êtes connecté à internet sans limite d'utilisation. On prend ensuite le train (environ 8 euros par personne) à l'aéroport pour rejoindre le centre-ville et ensuite notre appartement loué sur airbnb.com. Ce site met en relation les propriétaires d'appartement (ou de maison) et les éventuels locataires. Généralement les tarifs sont plus abordables que les hotels et vous pouvez louer une chambre chez quelqu'un ou même un appartement entier.

Le lendemain matin on se réveille très tôt pour le sunrise... qui n'est presque jamais venu lol. Presque, car en fait on a vu le soleil quelques secondes quand il s'est levé derrière l'épaisse pollution, dessinant un oeuf tout rouge. Joli à regarder, pas très intéressant à photographier là où il était placé. Rien de bon ce matin là mais ça aura fait une balade dans un coin qu'on ne connaissait pas encore (Pier 10).

Dans l'après-midi on a rendez-vous avec CoolBiere, un excellent photographe thailandais, installé à Hong-Kong. Je vous conseille vivement d'aller voir ses photos ici. On fait le point avec lui sur ce qui nous intéresse comme photo et vu la météo on décide de shooter relativement "bas" dans la ville pour ne pas avoir trop de ciel. Car ce-jour là le ciel est très blanc et la visibilité très limitée. Dans des conditions pareil je vous conseille de ne pas chercher des points de vue trop en hauteur et cadrez plus de ville et moins de ciel.

J'ai profité de ma rencontre avec CoolBiere pour tester son matériel et plus particulièrement sa rotule ball Acratech. J'en retiens surtout qu'elle est très légère mais néanmoins parfaitement robuste et stable. Et gros avantage comparé aux rotules classiques c'est que la boule peut se nettoyer très facilement. Pratique lorsqu'on shoote en bord de mer et que du sable vient se mettre au niveau de la boule.

J'ai aussi pu tester le 24mm PC-E, le tilt-shift de Nikon, et bien comparé au 24mm de Canon, le Nikon a un moins bon piqué, une moins bonne finition et ne permet pas d'utiliser la bascule et le décentrement en même temps. Le tilt-shift Nikon est aussi beaucoup plus ancien ce qui explique cette différence avec le Canon qui lui est sorti plus récemment. Sinon pour revenir aux photos que j'ai pris ce soir là, c'est celle-ci que j'ai gardé :

Juste au-dessous je vous ai mis un aperçu des photos brutes pour que vous ayez une idée d'où je suis parti. Vous voyez qu'il y a la série de 7 photos bracketées du plus sombre au plus clair + une série de photos avec différents bokeh (flou). A la prise de vue j'avais déjà une petite idée de ce que je voulais faire. Et petite précision, pour ce genre de photo, inutile d'avoir un tilt-shift car le mélange net + flou se fait sur photoshop. Ici j'ai utilisé le 24 mm tilt-shift uniquement pour avoir les bâtiments droits dès la prise de vue. Vous pouvez très bien utiliser une optique normale et redresser les perspectives sur ordinateur. Par contre il est important de réaliser le bokeh à la prise de vue pour un bien meilleur rendu que le filtre flou que permet photoshop pour simuler le bokeh.

Exifs de la photo nette, expo de base : Canon 5D mark III + 24 mm tilt-shift - 100 iso - f8 - 15 sec. de pose.

Exifs des photos floues : tout pareil qu'au-dessous sauf pour l'ouverture et le temps de pose, f3,5 et 4 sec. de pose.

Voici le avant-après. Grosso modo pour le process : Je suis parti de ma photo de base sur laquelle j'ai corrigé l'expo et les couleurs. Ensuite 'y ai ajouté le flou vertical et ensuite j'y ai ajouté quelques touches de bokeh en prenant les photos floues que j'ai réalisé sur le terrain. Si ça vous dit je peux réaliser un tutoriel vidéo pour reproduire parfaitement cet effet, si il y a de la demande je le ferai :)

Après le repas du soir, une pluie de fou s'est abattue sur la ville ! On se met à courir pour rejoindre un endroit abrité et les quelques secondes passées sous la pluie nous ont trempées jusqu'aux os ^^ . Heureusement que les housses de protection des sacs photos fonctionnent bien :) . On rejoint une passerelle qui nous permet de rejoindre à peut près au sec notre chez nous. Sur le chemin je repère cette ruelle, elle me plait avec ses enseignes lumineuses et ces lumières qui se reflètent au sol. Je sors rapidement l'appareil photo, je monte le 24-70, je me cale à 1600 iso pour un shoot à main levée, f2.8, 1/30e de pose, par chance 2 passants viennent animer la scène. Je fais quelques prises et puis je range le matériel qui commence à sacrément prendre la flotte. Si vous avez un boitier et une optique tropicalisée, pas de stress à avoir mais attention tout de même à l’excès de confiance. Pour savoir quand remballer (ou protéger votre matériel) il y a un truc simple : Quand vous jugez nécessaire de vous-même vous abriter c'est qu'il est aussi temps d'abriter l'appareil photo ^_^. Plus sérieusement, sous une pluie fine, pas de problème, par contre sous une grosse pluie tropicale, sortez les sacs plastiques et emballez-y votre appareil pour pouvoir continuer à shooter. Les grands sacs de congélations transparents sont parfaits.

Un peu plus bas je vous ai mis le avant-après. Pas beaucoup de retouche sur cette photo. J'ai renforcé les contrastes et ajouté du vignettage pour guider le regard vers le centre de la photo. Je n'ai pas récupéré les hautes-lumières qui contribuent pour beaucoup à l'ambiance de la photo. J'ai aussi recadré la photo en supprimant la partie haute. Le tout a été fait avec Lightroom.

Sur le chemin du retour j'ai aussi fait cette photo, un détail d'une tour d'habitation. Toutes ces lumières et couleurs ont attiré mon regard. A Hong-Kong les tours sont tellement proche les unes des autres qu'on peut observer ce qui se passe chez les voisins :p . Je pense qu'il est important en photo urbaine de faire des plans serrés pour montrer les détails de la ville, en complément des prises réalisées au grand-angle.

Au-dessous la photo brute et la photo finale. La première étape du travail était de récupérer les zones surexposées des fenêtres. Je n'ai pas touché aux zones sombres pour garder un fort contraste. Pour créer l'ambiance j'ai passé pas mal de temps à travailler les teintes, principalement dans les zones sombres. Pour finaliser l'image j'ai ajouté un flou vertical à gauche et très légèrement en bas à droite pour créer un rappel. Le bokeh est lui ajouté en tout dernier.

Exifs pour l'expo de base : Canon 5D mark III + 70-200 f2.8 II - 125 mm - iso 100 - f8 - 30 sec de pose. Bracket sur 7 vues (pour récupérer les zones cramées)

Jour 2 - 9 juin 2014 : Le réveil sonne à 3h50 du matin. Difficile d'émerger. Begirl et moi on se prépare et on quitte l'appartement pour aller choper un taxi. Ce qui est bien à Hong-Kong c'est qu'il y a des taxis à toute heure. Il nous aura fallu moins d'une minute pour en trouver un. "Victoria Peak please". C'est parti pour un trajet d'environ 15 minutes (Plus ou moins 5 euros le trajet) qui nous mène au "Peak Observatory". Un lieu plein de monde en journée mais désert de si bon matin. A partir de là on marche une vingtaine de minute sur une petite route piétonne qui serpente à travers la forêt. On débouche alors sur notre spot, une vue panoramique sur Hong-Kong. C'est à mon avis la plus belle vue de cette ville.

Par contre il ne fait pas beau mais honnêtement je m'en fiche un peu, ce qui compte c'est que la visibilité soit bonne. En effet lors de mon dernier voyage à Hong-Kong en 2012, la visibilité était quasi nulle, on ne voyait presque pas la ville qui était pourtant juste en contrebas ! On installe donc le matériel et on shoote. Je suis déjà content du résultat, je peux voir la ville loool.

A Hong-Kong il fait chaud et humide, en ville il fait environ 30 - 32°C. Par contre quand on rejoint le pic (notre point de vue), la température diminue rapidement. Il devait faire environ 20°C. Le vent et bientôt la pluie se sont rapidement invités. Il n'en fallait pas moins pour que Begirl ai super froid et le pancho jaune anti-pluie lui servait surtout à se protéger du froid :p . C'est qu'on s'habitue vite aux températures tropicales et à 20°C on considère qu'il fait froid loool.

La photo que j'ai ramené ce matin là :

Exifs : Canon 5D mark III + Canon 24 mm Tilt-shift - iso 100 - f3,5 - 1,6 sec. de pose - Flou réalisé à la prise de vue - Traité avec Lightroom.


Vu que la météo n'était pas "amazing", j'en ai profité pour taper la pause :p


Après le shoot, direction l'appart en prenant le train qui fait le trajet du pic vers la ville. La première fois c'est assez impressionnant, il descend sacrément à pic ! Après s'être levé si tôt je n'ai qu'une envie c'est d'aller dormir lol. Mais avant direction la pâtisserie chinoise pour aller chercher des mini tartes aux oeufs. Vraiment excellent ! Allez hop dodo maintenant. Zzzzzzzz....

Me réveille vers 11h30, je meurs de faim :p Mon truc c'est la photo ok mais aussi la bouffe ! Direction un petit resto chinois où nous partageons la table de quelques inconnus. Tous les menus sont en chinois, on commande un peu au hasard. C'est excellent.

De retour à l'appart, juste avant d'ouvrir la porte, quelqu'un se jette sur nous ! Begirl flippe, je reste zen... Self control baby :p

Le quelqu'un en question c'est Jimmy Mcintyre qui nous a rejoint ! On s'était rencontré la première fois par hasard près de la tour Eiffel. Puis on s'est revu à San Francisco et Chicago pour finalement de nouveau partager notre passion commune à Hong-Kong. Après que Jimmy se soit rapidement installé, on va tous en ville à la recherche d'un spot que notre ami CoolBiere avait photographié, le skyline et son reflet. On trouve l'endroit assez facilement et je suis admiratif par le fait que CoolBiere ai eu l'idée de photographier la ville depuis cet endroit. Je m'explique : Le reflet se fait sur un tout petit endroit. Il faut sacrément avoir l'oeil pour repérer cette bordure en "marbre" et imaginer que la ville pourrait s'y refléter ! Il est doué ce gars ^^ .

Pour faire cette photo l'appareil était posé directement sur le sol. Pour quel le reflet soit plus marqué, on a versé de l'eau ce qui a créé un miroir parfait. La photo de base est faite au 24-70 à 28 mm, f8 et 200 iso. Juste au dessous vous pouvez voir les différentes photos qui ont servies (ou pas) au traitement. Sur l'expo de base, l'ensemble de la photo me plaisait bien sauf la grosse publicité lumineuse qui était trop flashy. J'ai donc cessé de bracketer et j'ai attendu que l'enseigne affiche une pub moins flashy. Le logo Bentley sur fond noir me va très bien :p

Après notre shoot, CoolBiere nous invite au resto. Ca tombe bien on a tous super faim. On blablabla de plein de choses, on cause de films et de séries tv. Je leur explique que je n'aime pas les films avec trop de poussière dedans. Ils font une tête de WTF lorsque je leur dit ça :p Ben oui j'aime pas les films avec trop de poussière, genre les western ou les films de gladiateurs, c'est toujours plein de poussière ! Bref on rigole grave ^^. Allez zou c'est tout pour aujourd'hui car demain matin pour le sunrise ça va piquer grave >.<

Opération pétage de ventre


Jour 3 - 10 juin 2014 : Comme tous les jours, réveil très tôt pour le sunrise. De nouveau à Lugard Road en espérant enfin que le soleil veuille bien se montrer... et bien non loool ! Il pleut, les optiques flarent dans tous les sens à cause des gouttes d'eau (des fois ça rend bien ^^ ). On passera surement plus de temps à nettoyer les optiques qu'à shooter. Que ça soit au grand angle ou au télé, je ne ramène rien d'intéressant. "That's life :)" On garde le sourire : Selfie !

Dans l'après-midi direction de l'autre côté de Hong-Kong pour aller photographier le sunset qui lui aussi ne viendra jamais, trop de pollution posée à l'horizon. On attend donc le blue hour qui lui sera nettement mieux. On est du côté de Kowloon, en face de la ville, au niveau de la clock tower pour ceux qui veulent connaitre le spot exact. C'est de là qu'on va attendre la nuit pour photographier le laser show qui commence à 20h. C'est un spectacle gratuit "son et lumière" qui a lieu tous les soirs.

Voici la photo que j'ai ramené du laser show. Je n'en suis pas particulièrement fier car elle est banale. J'aurais aimé des nuages bas pour que les jeux de lumières se reflètent dedans. Dans ma tête c'était comme ça que je voyais la photo idéale lol mais en vrai on ne choisi pas les conditions météo ^^ 

Exifs : Canon 5D mark III + 24 mm ts-e - f5.6 - iso 400 - 0,8 sec de pose. Traitement avec Lightroom.

Après le laser show qui m'avait un peu laissé sur ma faim niveau photo, on décide d'aller un peu plus loin pour cadrer la ville différemment. Par chance le fameux bateau traditionnel à voile rouge vient se caler pile dans le cadre. Par contre impossible de faire une pause longue car il bouge constamment. Il faut donc grimper dans les isos et shooter à pleine ouverture.

Exifs : Canon 5D mark III + 24-70 f2.8 II à 35 mm et f2.8 - 1600 iso - 1/15 sec de pose. Je brackete juste au cas où pour récupérer un peu les enseignes des buildings. Au final au traitement je n'ai pas récupérer grand chose pour garder du "mood" ( de l'ambiance).

Jour 4 - 11 juin 2014 : Comme tous les matins, réveil très difficile à 3h50. Vous reprenez mon récit des jours précédant et vous faite copier / coller. Sauf qu'aujourd'hui il ne pleut pas, miracle lol ! Le blue hour est ennuyeux mais de jour l'ambiance change grace à de gros nuages bien dessinés qui arrivent. En voyant ces nuages je me dis que ça ferait un beau noir et blanc.

Je vous fait un pano à l'iphone pour vous situer l'endroit. Comme vous le voyez, un trépied avec une colonne centrale (ici le Manfrotto 055CXPRO3) qui peut être mise à l'horizontale, fait vraiment la différence dans ce genre de situation. Grâce à cette configuration, je peux cadrer plus de premier plan. Autrement un clamp ferait aussi très bien l'affaire ici.

On me demandait où se trouve le spot, je l'ai donc indiqué sur la photo de droite.

Plus bas vous pouvez voir les différentes photos qui m'ont servies à réaliser la photo finale. Comme très souvent j'ai utilisé le 24 mm tilt-shift. J'ai utilisé la fonction de décentrement qui permet de réaliser des panoramas horizontaux mais aussi verticaux. Ici c'est le ciel qui m'intéresse donc ça sera un panorama vertical. L'avantage du tilt-shift ici c'est qu'on n'a pas besoin de tête pano pour faire un pano. C'est l'optique qui bouge à la verticale, le boitier lui ne bouge pas. On tourne une petite molette sur l'objectif et celui-ci monte et descend. J'ai fait une première série de photos "en haut" en décalant l'optique de +10 mm, une deuxième série "au centre" (décalage à 0) et une troisième série "en bas" en décalant l'optique de -10 mm. A chaque décalage je brackete sur 5 vues. Un bracket sur 3 vues aurait été suffisant mais mieux vaut assurer en prenant de la marge.

La config ( +10 mm, 0 mm et -10 mm ) directement sur l'optique :

J'assemble toutes les photos avec un logiciel pour photos panoramiques. J'ai utilisé PTGui mais ça fonctionne aussi très bien avec AutoPano par exemple. Après assemblage il n'y a plus qu'à retoucher la photo comme si c'était une photo normale avec différentes expos. Sur la photo de dessous à droite vous pouvez voir les différentes expos. Une expo par calque, du plus clair au plus foncé.

Pour le traitement tout a été fait avec Photoshop avec des courbes de niveau pour accentuer le contraste et des masques pour effectuer des retouches par zone. Le passage en noir et blanc est fait avec le calque de réglage "Noir et blanc".

Dans l'après-midi notre plan est de trouver un spot encore peu photographié à Hong-Kong. Notre ami CoolBiere nous indique grosso modo le quartier, notre patience et notre fouine fera le reste :p. L’endroit est étrange, on parcourt des ruelles minuscules dignes d’un film de science-fiction, on traverse de vieilles boutiques où on nous regarde «bizarrement». Un charcutier, assis devant son étale de viande, hachoir à la main, semble tout droit sorti d’une tombe ! Il semblait mort tellement son teint était livide, aucune expression sur son visage ! Les lampes rouges et les néons accentuaient le côté surréaliste de l’endroit. Tout autour de nous, rien ne ressemble à ce que l’on connait, le décor, les sons, les odeurs, etc. Honnêtement on ne se sent pas très en sécurité. On installe le matériel sans lâcher nos sacs des yeux.

Les passants semblent très intrigués de nous voir photographier ce bâtiment et certains d’entre eux nous abordent pour savoir ce que l’on fait. On leur explique qu’on trouve ce bâtiment super beau ! Ils ne sont pas convaincus lol. Assez rapidement on comprend que l’endroit ne craint pas, les gens étaient juste surpris de voir des étrangers dans ce coin un peu éloigné du centre de Hong-Kong. On rencontre aussi un jeune pasteur qui nous confirme que le quartier est très sûr et que ce bâtiment, même si il parait très vétuste, est en fait habité par des gens d’un bon niveau social. A l’extérieur il est presque vétuste mais à l’intérieur il nous assure que c’est très bien entretenu. Je le crois car lorsque j’étais en Chine, l’appart qu’on avait loué était vraiment super propre et design alors que le bâtiment, vu de l’extérieur, faisait peur lol un vrai coupe-gorge à première vue mais pas du tout en fait :) . Grand merci à CoolBiere car sans ses indications nous y serions probablement pas arrivé à trouver cet endroit.

Et voici le raw d'origine :

La photo est faite au 5D mark III + Canon 14 mm - 400 iso - F11 - 15 sec. de pose.

Après notre shoot sur l'étoile noire, on reprend le métro pour rejoindre le centre-ville pour aller sur un spot que j'avais déjà photographié en 2012. Jimmy voulait shooter à cet endroit alors why not. Ça sera l'occasion pour moi de ramener une variante de ma photo initiale. Quelques jours auparavant on était déjà venu à cet endroit mais peu de temps après qu'on ai commencé à shooter, les lumières de bâtiments se sont éteintes >.< A 23 heures les lumières des bâtiments sont éteintes, bon à savoir. Donc aujourd'hui on ne se fera pas avoir et on arrive bien avant 23h. Je repère un lampadaire et je me dis que ça pourrait être intéressant de le mettre dans le cadre. Je peaufine mon cadrage et pas de chance il commence à pleuvoir. J'essuie l'optique, je reshoote, j'ai de nouveau de gros flares à cause de la pluie et finalement je me dis que ça rend pas si mal que ça ces grosses taches jaunes. Soyons fou, je les laisse.

La photo est faite au Canon 5D mark III + Canon 14 mm. Réglages de l'expo de base : iso 50 - F11 - 20 sec. de pose

Au-dessous vous voyez les 9 photos qui m'ont servies à réaliser la photo finale. L'expo de base, comprenez le fichier que j'ai ouvert en premier sous photoshop, est celui entouré en vert. Peu à peu j'ai ramené les autres photos en commençant par supprimer les petits flare causés par le lampadaire. Pour ne pas avoir de flare à la prise de vue, j'ai mis ma main devant le lampadaire. Puis j'ai incrusté les grosses gouttes de pluie. Pour les gouttes de pluie (de vraies gouttes sur l'objectif), la photo est faite à f2.8 pour que le flare soit très gros car sinon à f11 il serait beaucoup plus petit et défini, à mon goût moins esthétique. J'ai aussi récupéré quelques feux de voiture rouge pour rendre le filé plus intéressant. Et enfin j'ai récupéré les hautes lumières qui étaient complètement cramées. Le tout mélangé, on secoue et voilà c'est fini !

Begirl, Jimmy et moi avons chacun ramené une photo qui nous plait donc retour à l'appart pour se reposer avant de recommencer demain matin :)


Jour 5 - 12 juin 2014 : Ce cinquième jour était affreusement difficile ! Avec tous nos shoots de la veille qui nous ont fait pas mal bouger et cette courte nuit de moins de 4 heures, le réveil piquait fort >.< Begirl ne se lèvera pas, convaincue qu'il n'y aura rien de bon. Jimmy et moi on hésite et puis on décide de quand même de tenter notre chance. En photo de paysage tout peut arriver, le "amazing sunrise" ne prévient pas :p . Et devinez qui avait raison ? Bah c'est Begirl lool :D Il n'y a absolument rien eu ce matin là, du blue-hour au sunrise c'était ennuyeux à mourir. On n'installera même pas le matériel, on fera plutôt une pseudo sieste à même le sol. On n'a qu'une envie, que 7h00 arrive rapidement car c'est l'heure à laquelle le premier train démarre pour nous ramener en ville pour qu'on puisse  aller dormir. Zzzzzzz....

Dans l'après-midi notre idée c'est de photographier le même spot (Lugard Road) mais cette fois-ci le soir. Ce n'est pas dans l'axe du sunset mais de nuit toutes les lumières de la ville sont allumés contrairement au matin. On arrive donc en fin d'après-midi et pour la première fois depuis le début de notre séjour, le ciel n'est pas trop mal, bleu au-dessus de nos têtes et disons "moins bleu" à l'horizon à cause de la pollution. La lumière de côté de cette fin d'après-midi dessine bien les bâtiments. Je shoote, ça fera une belle photo souvenir.

La nuit tombe ensuite rapidement et la ville se met alors à briller. Trop même ! Un comble lol. On était habitué à la voir briller le matin et bien le soir c'est juste bling bling land lol. Je shoote sans être satisfait du rendu, l'ensemble est brouillon. Je demande à Begirl et Jimmy ce qu'ils en pensent et idem pour eux, ça brille trop lol. Par contre j'imagine que de nuit avec des nuages bas et les lumières de la ville qui s'y reflètent, ça doit être vraiment super. C'est ça qui est bien à HK, les nuages c'est pas si mal finalement ^^. On migre ensuite sur d'autres spots dans les alentours avec à chaque fois plus ou moins le même ressenti, ça rend mieux le matin. Pas de chance c'est là où ça pique lool.

La seule photo de la journée qui me plait ça sera celle-là :

Canon 5D mark III + 24 mm Tilt-shift - iso 50 - F11 - 1/40 sec. - Les perspectives ont été corrigées à la prise de vue mais le flou est ajouté en post. Un comble pour une optique tilt-shift  non ?! lol . Sur le terrain je la préférais toute nette et puis finalement j'ai changé d'avis en la traitant. Alors vlan' ! Un coup d' Paintshop et l'affaire est réglée mon ami !  ^^


Jour 6 - 13 juin 2014 : On a eu du soleil !!! Yeah ! Enfin ! Bon par contre le ciel était voilé mais bon suis content quand même ^^. C'était aussi l'occasion de revoir mon ami Kelvin, rencontré à Hong-Kong en 2012. C'est un bon photographe et une de ses spécialités c'est la "black card technique" ! Lorsque vous verrez un photographe agiter frénétiquement un morceau de papier noir devant l'optique, vous serrez probablement très étonné si vous n'avez jamais entendu parler de cette technique auparavant ! WTF ?! J'ai découvert pour la première fois cette technique à Singapour, c'est Jonathan Danker qui m'avait fait la démonstration. Concrètement cette technique permet de remplacer le filtre dégradé, avec plus de possibilité quand on maîtrise la technique. Le morceau de papier noir sera agité devant l'objectif pendant une pose suffisamment longue (5 à 30 secondes). Il faut d'abord repérer où placer le papier noir en regardant dans le viseur. L'idée est de masquer la partie la plus claire de la photo avec le papier noir. Bien sûr il faut l'agiter pour créer une transition douce entre la partie sombre et la partie claire de la photo. Mais agiter le papier ni trop haut, ni trop bas et pas trop doucement :p Ca en fait des contraintes hein :p Ceux qui maitrisent la technique arrivent à parfaitement exposer une photo de lever ou coucher de soleil sans filtre dégradé ni blending ou hdr ! C'est un vrai art. Je vois régulièrement des photographes utiliser cette technique en asie mais je ne l'ai jamais vue utilisée ailleurs dans le monde. La technique est beaucoup utilisée à Taïwan parait-il.

Pour revenir aux photos ramenées ce matin là, celle que j'ai préféré est celle ci-dessous avec le soleil déjà bien haut mais à la lumière très diffuse à cause de la pollution. J'affectionne tout particulièrement ce genre de photo car il est jamais simple de rendre correctement la sensation d'aveuglement du soleil. C'est un sacré challenge à chaque traitement. J'ai aussi une photo intéressante au blue-hour avec un ciel bien rose que je traiterai probablement plus tard.

Pour traiter ce contre-jour j'ai utilisé les quatre photos ci-dessous. La photo qui m'a servie de base est celle sélectionnée en vert.


Dans l'après-midi on rejoint Ines et David, deux photographes amateurs installés à Hong-Kong. Ils nous ont très gentiment proposé de nous conduire sur un spot pas facile d’accès, Braemer Hill. Comme son nom l'indique, le spot est sur une colline, pas très loin de la ville et il faut vraiment connaitre le coin pour y aller. Il faut marcher dans des sous-bois infestés d'araignées pour arriver au spot. L'endroit ressemble à un labyrinthe avec une succession de petits chemins de terre qui vont dans tous les sens et si vous ne vous perdez pas vous y êtes en 20 minutes environ. Mais ça peut-être beaucoup plus long si, comme nous de nuit, vous prenez le mauvais chemin :p .

Malheureusement le temps s'est beaucoup couvert et il n'y a pas eu de sunset. Et de nuit le l'air était voilé et le vent s'est mis à souffler fort ! Bref rien de bon dans la boite mais nous avons passé un super moment à tous discuter photo. Tout ça en étant presque en équilibre sur notre caillou qui nous servait de spot :p Jimmy a pris beaucoup de plaisir à donner un cours de photo improvisé à Ines pendant que je fouillais dans les menus en chinois du 5D à Ines pour régler son boitier ^_^ .

Après la redescente de nuit, direction le resto, le meilleur moment de la journée loool ! Vraiment un grand merci à Ines et David pour nous avoir invité au resto, et pas n'importe quel resto ! Un resto chinois très réputé où la bouffe était à la fois simple et incroyablement bonne ! J'en bave rien qu'en y repensant :p .

Pour le fun et pour que vous donner une idée de la vue de nuit depuis Braemer Hill (cliquez sur la photo pour la voir en entier) :


Jour 7 - 14 juin 2014 : On va faire simple... ON L'A ENFIN EU !!!! OUIIII ! ^^ Après 6 sunrise d'affilé, le 7e était enfin le bon ! Quelle joie immense pour un photographe d'être remercié par mère nature après tant de levers qui n'avaient rien donné jusque-là !

Pas de photo backstage car vous connaissez la musique maintenant, on était une fois de plus sur le même spot, avec la même config, têtus comme des mules en se disant qu'il allait bien finir par donner quelque-chose de bon ce spot ^^.

Le soir on est allé au "Peak observatory", un point de vue payant mais pas cher, environ 3 ou 4 euros par personne. L'endroit est probablement l'attraction touristique phare de Hong-Kong. Des milliers de personnes s'y pressent tous les jours pour observer la ville depuis ce point de vue. J'y avais déjà été lors de mon précédant voyage et j'avais d'ailleurs ramené une photo qui me plaisait, celle avec la ville dans le brouillard. Cette fois-ci je vais réessayer en tentant de ramener une bonne photo.

On s'y rend en fin d'après-midi pour bloquer le spot car il y a foule le soir et si vous voulez avoir une chance de poser votre trépied (oui le trépied est autorisé), il faut y aller très tôt, vers 17h. Je parle de trépied mais ce n'est pas l'option que je conseille pour ce spot car il y a tellement de monde que les gens vont bouger votre trépied à coup-sur. Croyez-moi il y a un monde fou et vous serez serré comme des sardines en boite à l'heure de pointe. Je vous conseille donc d'utiliser un clamp, c'est une pince sur laquelle vous fixez une rotule, c'est donc une espèce de "trépied-pince". Vous fixez tout ça sur la vitre et vous pourrez faire des photos nettes.

De ce shoot je n'aurais rien ramené qui me plaise vraiment, en tout cas pas mieux que celle que j'ai fait en 2012. Donc je suis parti dans un délire vu que c'était la dernière photo que je traite de ce trip à Hong-Kong, alors soyons fou ! ^_^

Jour 8 - 15 juin 2014 - et départ - 16 juin 2014 : Cette dernière journée aura été une journée repos et balade. Pas de sunrise même si par acquis de conscience on se leva pour checker le ciel lol. Il pleuvait. On est allé se recoucher ^^ . Réveil ensuite tard, vers 11h pour aller se promener à la cool en ville. On a découvert plein de nouveaux spots potentiels qu'il sera bon de photographier lors du prochain trip à Hong-Kong car les 8 jours sont déjà terminés :(

Le bilan :

Ces 8 jours à Hong-Kong auront été vraiment top ! Déjà on a revu Jimmy et on a tous beaucoup rigolé à apprendre de nouveaux "bads words" à longueur de temps ^^ Les rencontres avec Coolbiere, Ines et David étaient vraiment super et leur gentillesse ont grandement contribué à la réussite de notre séjour. Grand merci à eux.

La ville de Hong-Kong est une ville très agréable à visiter et photographier. Les transports sont simple grâce au train, au métro et au ferry.  Ces 3 moyens de transports ( + le bus) peuvent être payé avec une seule et même carte (l'octopus carte) qu'on peut acheter dès l'arrivée à l'aéroport ou dans toutes les stations de métro. Les taxis sont également très nombreux, vous en trouverez à n'importe quelle heure du jour et de la nuit.

Hong-Kong est une ville très sûre, vous pourrez vous balader avec votre matériel photo sans crainte. Lorsqu'on faisait nos photos très tôt le matin, les seules personnes qu'on croisait étaient des sportifs qui faisaient de la course à pied. Et le soir idem, on ne ressent pas de danger particulier à Hong-Kong.

Au niveau coût de la vie, HK est une ville globalement chère. Faire ses courses de base peut coûter cher si vous allez dans les grandes enseignes. Par contre de bonnes affaires peuvent se faire dans les petites superettes chinoises où là on retrouve des tarifs bons marchés. Pareil pour les restos, ils sont chers mis à part les petits "bouis bouis" chinois. Là on peut manger pour 3 à 5 euros et c'est très bon sans parler de l'ambiance authentique.

Nous avons été à HK en décembre et cette fois-ci en juin. Indéniablement juin est un bien meilleur mois. Nos amis de Hong-Kong nous confirment que Juin - Juillet - Août sont les meilleurs mois pour la photo. Car les orages sont fréquents et donc le ciel est bien nettoyé ce qui augmente la probabilité d'avoir un ciel clair et de belles couleurs lors des sunrise / sunset.

Voilà voilà :) Je pense avoir fait le tour de ces 8 jours et j'espère sincèrement que cet article vous aura plu. Si vous avez des questions sur HK ou même des questions techniques sur la photo, vous pouvez laisser un message dans les commentaires ci-dessous.

Et si vous souhaitez m'aider à continuer ce blog qui me prend un temps fou à réaliser, vous pouvez faire une action dans ce sens en achetant une de mes photos :) Elles sont en vente, il suffit d'aller dans les galeries et cliquer sur "buy". Vous pouvez commander un tirage ou alors simplement télécharger la photo en haute définition et réaliser l'impression vous même, c'est vous qui voyez.

Encore un grand merci à tous ceux qui me lisent et je vous dit à très bientôt pour de nouvelles aventures. Bisous amis voyageurs et photographes !!!! ^^

ActionActionAltAdjustAlertAlert2AngleBracketDownAngleBracketLeftAngleBracketLeftSlimAngleBracketRightAngleBracketRightSlimAngleBracketUpic AspectRectable 18dpic AspectSquare 18dpBrowserCalendarCameraPhotoCameraPhoto2CameraVideo2CartCart2CartAddCartAdd2CheckmarkCommentComment2CreditCardCropDesktopDownloadDownload2EditEdit2EmailEmail2FlagFlag2FolderFolder2FolderOpenFullScreenGalleryGallery2GearHeartHeartOutlinedHelpHelpEncircledHideHistoryHistory2HomeHome2ImageImage2InfoInfoEncircledInfoEncircled2LaptopLayoutLinkLockLock2MenuMenu2MinusMinusSlimMobileMoreHorizMoreVertPagePage2PausePlayPlusPlusSlimPrinterSearchSearch2ShareSizesStarStarOutlinedSyncTabletTagTrashTrash2UploadUpload2UserUsersVideoCameraViewWarningWrenchXCrossActionActionAltAddAdjustAlertAlert2AmazonAndroidAppleArrowBackArrowNextBrowserCameraPhotoCameraPhoto2CartCart2CartAddCheckCloseCommentComment2CropCursorMoveDesktopDownloadDropboxFacebookFlickrFolderFolder2FullScreenSlimGalleryGallery2GoogleDriveGooglePhotosHelpEncircledHelpEncircled2HistoryHistory2HomeHome2InfoEncircledInfoEncircled2LaptopLayoutLightroomLinkLockLock2MenuMobileMoreHorizMoreVertNavigateBackNavigateNextPaintPausePeoplePeople2PersonPerson2PhoneSavePlayPrinterRemoveSearchSettingsSettings2ShareSharePrivateSizesSmugMugStarStar2TabletTrashTrash2TwitterUploadUpload2Wrench Page 1Page 1 CopyCombined ShapeCombined ShapeCombined ShapeCombined ShapetemplatestemplatesEZprints-98404-landscapeEZprints-98404-portraittemplatestemplatesEZprints-98406-landscapeEZprints-98406-portraitEZprints-98407-landscapeEZprints-98407-portraittemplatestemplatestemplatestemplatesEZprints-98416-landscapeEZprints-98416-portraitEZprints-98417-landscapeEZprints-98417-portraitEZprints-98418-landscapeEZprints-98418-portraitEZprints-98419-landscapeEZprints-98419-portraitshared-style-defs
Powered by SmugMug Log In